L’Introduction à la vie dévote

L’Introduction à la vie dévote est l’une des œuvres majeures de la littérature chrétienne. C’est au cours de l’année 1608 que l’évêque de Genève, saint François de Sales, âgé de 41 ans et prêtre depuis 15 ans, écrivit son œuvre la plus connue, l’Introduction à la vie dévote. Au début, François de Sales écrivait de nombreux conseils à la femme d’un cousin, Madame Louise du Chastel, qui voulait apprendre à être dévote, et connaître une vie de prière. François de Sales rédigeait donc à son attention, lui prodiguant des conseils spirituels.

Or celle-ci faisait lire les lettres de François de Sales autour d’elle, jusqu’à ce qu’un jésuite lui demandât de les publier. François de Sales accepta donc de reprendre les lettres et de les publier après quelques retouches, sous le titre d’Introduction à la vie dévote. Le langage et le style utilisés étaient très simples pour l’époque, sans citations latines ni grecques, permettant une lecture beaucoup plus large que les traités spirituels qui existaient alors. L’ouvrage est destiné à des laïcs ne se destinant pas à la vie religieuse, et a pour principal but de montrer qu’il est possible de mener une vie sainte tout en vivant dans le monde. Les vies des saints, et particulièrement de ceux qui ont vécu dans le monde, sont souvent prises comme exemple.

Il se divise en cinq parties : la première partie enseigne comment passer du désir de la vie dévote à la résolution d’embrasser cette vie ; la deuxième partie cherche à apprendre la perfection par l’« oraison », c’est-à-dire la prière structurée, conduite et raisonnée, et les sacrements ; la troisième partie est consacrée à la pratique des vertus ; la quatrième partie indique l’attitude à avoir vis-à-vis des tentations ; et la dernière considère la façon de renouveler la ferveur du dévot.

Ce livre eut très vite un énorme succès : il fut ainsi réimprimé plus de quarante fois du vivant de François de Sales ; le roi de France Henri IV lui-même le lut et la reine Marie de Médicis en offrit un exemplaire « orné de diamants », au roi d’Angleterre.

François de Sales, né le 21 août 1567 au château de Sales près de Thorens-Glières en Savoie et décédé le 28 décembre 1622 à Lyon, est un prêtre catholique savoyard. Nommé évêque de Genève, il ne put jamais prendre possession de son siège devenu la “Rome des calvinistes” et resta en résidence à Annecy. Proclamé saint et docteur de l’Église il est liturgiquement commémoré le 24 janvier.

Achetez-le sur Amazon!

 

Please follow and like us:
error